Cahier à spirale . Plumes de paon . 1803 - - Le Grand Siècle

CLIQUER
POUR AGRANDIR

Cahier à spirale . Plumes de paon . 1803

Manufacture Jacquemart & Bénard

10,00 €

Cahier à spirale argentée au format 21X21cm. 100 pages de papier blanc non ligné. Une plume de paon en filigrane est imprimée sur les pages de droite. Couverture cartonnée imprimée recto/ verso. Sur la première de couverture, le motif Plumes de Paon, sur la deuxième de couverture, le motif "feuilles stylisées". La dernière de couverture est simplement cartonnée.

Edités en 1803, les motifs présentés sur ce cahier ont été dessinés et produits initialement sur du papier peint par la Manufacture Jacquemart et Bénard. Ils représentent des plumes de paon  et de grandes feuilles stylisées qui se déroulent le long de tiges végétales enroulées d'un ruban, des motifs typiques du début du XIXème siècle.

Collection de la Bibliothèque Nationale de France

la manufacture

la manufacture

Active de 1791 à 1809, la manufacture parisienne Jacquemart & Bénard prend la suite de la manufacture Réveillon mise à sac par les révolutionnaires en avril 1789. Renommée dans toute l’Europe, elle fait preuve d’une grande créativité avec plus d’une centaine de nouveaux modèles chaque année. Elle excelle en particulier dans la restitution sur papier des motifs relevant du monde végétal, mais également des étoffes légères et vaporeuses, selon la mode lancée par Marie-Antoinette (broderie, passementerie, festons de pierreries, plis, drapés, effets texture…). Elle collabore très fréquemment à la décoration des ministères et administrations mais également à celle des fêtes et cérémonies publiques. Elle décore, par exemple, le Palais des Tuileries pour le Gouvernement de la Convention.

En savoir plus Moins

date de création

1803

l'anecdote

l'anecdote

On retrouve dans le graphisme de cette couverture issue de deux papiers peints datés de 1803 une forte influence de l'imagerie et des symboles de la Révolution Française : les tiges latérales font penser aux faisceaux de licteur, le ruban à ceux que l'on retrouvait systématiquement en bleu/ blanc/ rouge enroulés autour des colonnes, les feuilles à des feuilles de chêne, symbole révolutionnaire par excellence notamment à travers les "Arbres de la Liberté".
Au cours du XIXe siècle en effet, l’arbre de la liberté (le plus souvent un chêne) est devenu un symbole fort de la République française, par imitation de ce qui s’était produit en Amérique avec les poteaux de la Liberté, à la suite de la guerre d’Indépendance. A partir de 1792, des milliers d’arbres de la liberté furent plantés dans les communes de France, aux endroits les plus fréquentés. Considérés comme des monuments publics, ils étaient signes de joie et d’affranchissement.

En savoir plus Moins

les détails

les détails

Le modèle de plumes de paon du recto a été peu modifié par rapport à l'original. En revanche le verso (feuilles stylisées) présenté ici en bleu paon présente quelques différences par rapport au modèle d'origine. En effet, ce dernier comprenait, au centre, deux rayures rose/ lila qui séparaient les colonnes de feuilles. Nous avons choisi de les supprimer pour donner plus d'ampleur à l'ensemble. De même, le noir du fond et le rose des feuilles d'acacia (petites feuilles intermédiaires) ont été retravaillés dans les tons de bleu paon pour moderniser l'oeuvre. Enfin, l'usage même du modèle a été détourné puisqu'il s'agissait, à l'origine, d'une frise décorative de 29cm de haut posée dans le sens horizontal. Au vu de la beauté et du caractère majestueux de ces motifs, nous avons pris le parti d'en faire un vrai décor.

En savoir plus Moins