Epis taupe . 1827 - - Le Grand Siècle

CLIQUER
POUR AGRANDIR

Epis taupe . 1827

Manufacture Joseph Dufour

250,00 €

Edité en 1827, ce projet de décor (voir DETAILS ci-dessous) a été conçu par la Manufacture Dufour. Très graphique, il représente une profusion d'épis disposés en rayon. Leur forme évoque également les branches serrées d'un conifère. Il s'agit d'une gouache en 4 couleurs réalisée sur papier rabouté par le peintre Mérii, un collaborateur régulier de la Manufacture Dufour.

Pour redonner vie et modernité à ce papier du XIXe, nos ateliers ont procédé à une restauration numérique d'environ 6 heures.

Collection du Musée des Arts Décoratifs de Paris              
Crédit photographique : @MAD Paris/ Jean Tholance           

la manufacture

la manufacture

Créée en 1797 par Joseph Dufour, la Manufacture qui porte son nom est l'une des plus exceptionnelles du 19ème siècle dans la création des papiers peints, notamment panoramiques (avec Zuber & Cie). Ambitieux, talentueux, humaniste et très influencé par les idéaux de la Révolution Française, Joseph Dufour s'installe d'abord à Mâcon et s'établit ensuite à Paris. Il commence par suivre la mode de son temps en reproduisant sur le papier des motifs de draperies, puis s'orientera progressivement vers la représentation de thèmes littéraires et exotiques avec la création inédite de panoramiques. Le succès de son premier panoramique " Les Sauvages de la mer Pacifique " exposé à Paris en 1806 fait de lui le créateur le plus révolutionnaire dans l'art de la décoration sous l'Empire. Ses décors vont le faire connaître dans le monde entier, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

En savoir plus Moins

date de création

1827

l'anecdote

l'anecdote

Le Musée des Arts Décoratifs de Paris, en charge de la conservation de cette gouache, en définit ainsi le motif : "gerbe" et... "pelle à chaufferette" ! Ce dernier terme, étonnant pour des lecteurs du XXIème siècle, fait référence à un ustensile autrefois très courant qui servait à introduire des braises dans une chaufferette et à les remuer. La chaufferette était un pot en métal destiné à réchauffer les pieds : les braises qu'elle contenait diffusaient leur chaleur à travers un couvercle ajouré. Le soir, au moment de la veillée, chacun avait sa chaufferette sous ses pieds, les invités mêmes venaient avec la leur. Ces pelles étaient de petite taille (de 12 à 20 cm), elles pouvaient être portées à la ceinture. Il s’agissait d’objets élégants, ajourés et travaillés avec délicatesse, tout comme les épis du modèle présenté.

En savoir plus Moins

les détails

les détails

Le modèle présenté ici n'était pas le papier peint définitif : il s'agit d'un projet, portant le n°2012, réalisé à la gouache par le peintre Mérii travaillant pour la manufacture Dufour. Il servit ensuite à la conception et à la fabrication d'un papier peint commercialisé dans les camaïeux de beige et de rose (que l'on voit ici sur la photo "détails"), aujourd'hui très abîmé mais néanmoins magnifique.

En savoir plus Moins

conseils de pose

La pose de nos papiers peints se déroule en 3 étapes : la préparation du mur, son encollage, puis la pose elle-même. Nos lés se raccordent bord à bord et se posent de gauche à droite en respectant l’ordre indiqué sur le plan de montage fourni avec les rouleaux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre page Notice de pose.

En savoir plus Moins

fiche technique

Papier peint intissé 150g/ M2
Dimensions totales : Largeur 120cm X Hauteur 250 ou 350cm
Modèle vendu en 2 rouleaux de 60cm X 250 ou 350cm
Raccord bord à bord
Délais de fabrication : 15 jours ouvrés
Livraison offerte à partir de 200€
Fabrication française

La fabrication et le matériau du papier peint sont soumis à divers aléas qui rendent impossible une parfaite stabilité des couleurs d'une production à l'autre. Evitez donc, si possible, d'acheter les différentes parties d'un même modèle à plusieurs semaines d'intervalle.