Planche dominotée Pivoines bleu paon A3 . 1810

CLIQUER
POUR AGRANDIR

Planche dominotée Pivoines bleu paon A3 . 1810

Atelier Boulard

8,33 €

Fabriqué par l'Atelier Boulard, ce modèle conservé au Musée des Arts Décoratifs de Paris représente un ramage fleuri composé de fleurs de grenades, d'oeillets, et de pivoines. Le modèle d'origine mesure H47XL35 cm et a été imprimé à la planche de bois gravée en 3 couleurs.

Pour redonner vie et modernité à ce très beau papier peint du début du XIXe siècle, nos ateliers ont procédé à une longue restauration numérique.

Motifs imprimés sur un papier vélin ivoire de 300g (rigide), au format 29,7X42 cm. Les planches sont vendues par 3, elles ne peuvent être achetées à l'unité.

Collection du Musée des Arts Décoratifs de Paris              
Crédit photographique : @MAD Paris/ Jean Tholance

         

la manufacture
la manufacture

Situé au 19 rue des Carmes à Orléans (une rue qui existe encore aujourd’hui), l’atelier Boulard fut actif de 1810 à 1842, ce qui en fait un atelier « tardif » puisqu’on l’on situe l’âge d’or des papiers dominotés à la 2ème moitié du XVIIIe siècle. Orléans figure parmi les principaux lieux de fabrication de papiers décorés en France et compte alors de très grands maîtres-dominotiers parmi lesquels Huquier, Sevestre-Leblond, Letourmi et Perdoux. Employée d’abord chez Jean-Baptiste Letourmi, Anne Boulard s'établit ensuite à son compte vers 1810, achète le fonds de Jean-Baptiste Letourmi en 1812 et épouse Michel Rabier, dominotier et marchand de papier. Le couple fait alors fructifier le commerce jusqu'en 1843.

En savoir plus Moins
date de création

1810

l'anecdote
l'anecdote

Originaire d’Asie centrale et orientale, la pivoine fut longtemps considérée comme « la reine des fleurs » en Chine. Introduite en Europe à la fin du XVIIIe siècle et nommée «pivoine blanche» (car elle n’était connue que sous cette couleur), elle y fut l’objet d’un fort engouement à la fin du XIXe siècle, notamment pour sa beauté et son parfum.
La fleur doit son nom botanique à Péon (d'où le mot anglais "Peony"), l’un des plus anciens dieux guérisseurs de la mythologie grecque. Dans l’Iliade, Hadès, le dieu des enfers, blessé par une flèche d’Héraclès, est confié aux soins de Péon qui le guérit grâce à une décoction de graines de pivoine appliquée sur la blessure. Perçue très longtemps comme une plante médicinale, autant en Europe qu’en Asie, elle était considérée comme le remède absolu contre les tumeurs, infections et problèmes neurologiques.

En savoir plus Moins
les détails
les détails

La signature de ce papier dominoté, à peine visible, laisse entrevoir à côté du nom de (l'Atelier) Boulard, le prénom Anne. Cette signature correspond aux premiers temps de l'atelier : après une expérience auprès du dominotier Letourmi, Anne créé en effet son propre atelier rue des Carmes en 1810 et signe "Boulard, Anne" jusqu'en 1812, date à laquelle elle épouse Michel Rabier. Dès lors les papiers dominotés qu'ils produisent sont  signés "Rabier-Boulard" ou "Rabier-Boulard, Michel".

En savoir plus Moins