Planche dominotée Indiennes A3 . 1799

CLIQUER
POUR AGRANDIR

Planche dominotée Indiennes A3 . 1799

Manufacture Simon

8,33 €

Fabriqué par la Manufacture Simon en 1799, ce modèle représente des branchages sinueux, des fruits et fleurs de fantaisie dans un style qui évoque les Indiennes, un motif de tissu très à la mode au XVIIIe siècle et particulièrement représenté sur les papiers dominotés. Ce modèle est "de style dominoté" mais n'en est pas un à proprement parler puisque son format était plus grand que la traditionnelle feuille de 36X45cm. Le décor d’origine a été imprimé à l’aide de planches de bois gravées en 6 couleurs sur un papier rabouté dont il a gardé la couleur naturelle.

Pour redonner vie et modernité à ce très beau papier peint de la fin du XVIIIe, nos ateliers ont procédé à une longue restauration numérique.

Ce modèle aux motifs floraux a été créé dans l'esprit des papiers dominotés. 

Motifs imprimés sur un papier vélin ivoire de 300g (rigide), au format 29,7X42 cm. Les planches sont vendues par 3, elles ne peuvent être achetées à l'unité.

Collection de la Bibliothèque Nationale de France         

la manufacture
la manufacture

Installée rue Saint Martin à Paris en 1788, la manufacture Simon semble active jusqu'au milieu du XIXe siècle. Elle se distingue par la fabrication de riches papiers réhaussés d'or et de couleurs vives. Ses papiers peints veloutés imitent le plus souvent les étoffes et les éléments d'architecture. Forte de son succès en France, la manufacture se développa également sa diffusion en Europe. Pendant la Révolution française, elle fut de celles, comme Jacquemart & Bénard, qui surent tirer parti du changement de régime en proposant des collections de "style républicain" (voir l'Anecdote).

En savoir plus Moins
date de création

1799

l'anecdote
l'anecdote

Le 13 août 1792, Louis XVI, Marie-Antoinette, leurs enfants et Madame Elisabeth, la soeur du roi, sont emprisonnés à la prison du Temple. Les chambres de la famille royale furent alors décorées avec des papiers peints fabriqués par la Manufacture Simon, celle qui réalisa le modèle les Indiennes. Juste avant la destruction du Temple, quelques morceaux de papiers restés aux murs ont été récupérés et conservés comme de précieuses reliques par la comtesse Héracle de Polignac.

En savoir plus Moins
les détails
les détails

Ce modèle représente en particulier des grenades, fruit issu d'un arbuste d'origine asiatique, très fréquemment dessiné sur les Indiennes et représentatif d'un véritable engouement du 18e pour le style exotique. C'est au milieu du XVIIe siècle que les tissus de coton imprimés dits « Indiennes » en provenance d’Orient connurent un immense succès en Europe et en France. Les manufactures de papier peint suivirent cette mode en imitant l'iconographie du textile : ainsi les oiseaux, fruits et fleurs exotiques, guirlandes et arbres de vie se répandirent sur les décors de papier.

En savoir plus Moins