Papier peint Malmaison graphite . 1800

Manufacture Jacquemart & Bénard

180,00 €

DESCRIPTION

Ce papier peint est daté de 1800, les rayures et le feston proviennent respectivement des manufactures françaises Jacquemart & Bénard et Dubuisson. Il rappelle la décoration du Château de Malmaison, acquis par Joséphine de Beauharnais en 1799, qu'elle décora initialement à la mode du XVIIIe siècle avant de lui donner un style plus "Empire" dans les années suivantes.

Pour redonner vie et modernité à ce papier peint, nos ateliers ont procédé à une méticuleuse restauration numérique.

Collection de la Bibliothèque Nationale de France        

Plus

COLORIS

Largeur 780 cm
Hauteur 350 cm
Personnalisez le papier décor

Entrez les dimensions souhaitées et définissez votre recadrage. (min : m²)

%

total :

SERVICE CLIENT : +33 (0)4 42 67 54 36
délais de fabrication : 20 à 30 jours ouvrés
Service client +33 (0) 4 42 67 54 36
Délais de fabrication et livraison 20 à 30 jours ouvrés
Pour obtenir des délais plus précis, cliquez ici
la manufacture
la manufacture

Active de 1791 à 1809, la manufacture parisienne Jacquemart & Bénard prend la suite de la manufacture Réveillon mise à sac par les révolutionnaires en avril 1789. Renommée dans toute l’Europe, elle fait preuve d’une grande créativité avec plus d’une centaine de nouveaux modèles chaque année. Elle excelle en particulier dans la restitution sur papier des motifs relevant du monde végétal, mais également des étoffes légères et vaporeuses, selon la mode lancée par Marie-Antoinette (broderie, passementerie, festons de pierreries, plis, drapés, effets de texture…). Elle collabore très fréquemment à la décoration des ministères et administrations mais également à celle des fêtes et cérémonies publiques. Elle décore, par exemple, le Palais des Tuileries pour le Gouvernement de la Convention.

En savoir plus Moins
date de création

1800

l'anecdote
l'anecdote

Ce modèle à rayures et festons est très représentatif des goûts de Joséphine de Beauharnais. En effet, la femme de Napoléon Bonaparte exerça une forte influence dans le domaine de la mode et de la décoration. Elle innova en instaurant le "style Empire" inspiré de l’Antiquité. Plus épuré que celui du siècle précédent, ce style mettait en valeur les formes géométriques, les motifs antiques et "retour d'Egypte", les motifs végétaux, les draperies mais aussi les rayures. Issue de l'aristocratie de l'Ancien Régime, elle était également attachée à la mode du XVIIIe siècle, c'est ainsi que les murs de son Château de Malmaison furent initialement tendus de toile de Jouy, très en vogue sous la reine Marie-Antoinette.

En savoir plus Moins
les détails
les détails

Ce modèle est inspiré de la décoration du Château de Malmaison acheté en 1799 par Joséphine de Beauharnais, en particulier du hall d'entrée ("la tente") et de la salle du conseil (photo). Ajouté en 1802 et réservé aux domestiques, le hall d'entrée affecte la forme d'une tente avec son décor de coutil rayé qui habille les murs et le plafond à 4 pentes. La salle du conseil a été réalisée dans le même esprit avec ses tentures rayées bleu, ses galons rouges et son plafond chapiteau, un hommage manifeste aux tentes militaires des campagnes napoléoniennes. Ce sont les fréquentes réunions de ministres à Malmaison qui en nécessitèrent la création, sous la direction de l'architecte Fontaine.

En savoir plus Moins
conseils de pose

La pose de nos papiers peints se déroule en 3 étapes : la préparation du mur, son encollage, puis la pose elle-même. Nos lés se raccordent bord à bord et se posent de gauche à droite en respectant l’ordre indiqué sur le plan de montage fourni avec les rouleaux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre page Notice de pose.

En savoir plus Moins
fiche technique

Papier peint intissé 147g/ M2
Fabrication française

Papier peint de format standard vendu en rouleau de 65 x 250/350 cm

La fabrication et le matériau du papier peint sont soumis à divers aléas qui rendent impossible une parfaite stabilité des couleurs d'une production à l'autre. Evitez donc, si possible, d'acheter les différentes parties d'un même modèle à plusieurs semaines d'intervalle.